Comment déclarer ses impôts quand on est freelance ?

5 septembre 2019

Vous êtes freelance et vous vous demandez comment remplir votre déclaration d’impôts ? Voici les réponses aux questions que vous vous posez.

Que vous ayez opté pour le versement libératoire ou non, que vous ayez fait un chiffre d’affaires important ou que vous n’ayez rien gagné… Vous êtes soumis à l’obligation de remplir votre déclaration d’impôt. Ne manquez pas la date limite d’envoi de votre déclaration, différente selon que vous la fassiez sur papier ou sur internet. Cependant, si vos revenus sont supérieurs à 15 000 euros par an et que vous disposez d’une connexion internet à domicile, vous êtes tenus de faire votre déclaration sur le site internet d’impots.gouv. Ainsi, vous disposerez d’un délai supplémentaire pour rendre votre déclaration et vous éviterez de gaspiller du papier.

Contrairement aux salariés, les freelance n’ont pas la chance d’avoir leur déclaration pré-remplie. Mais rappelez-vous que vous devez compléter deux formulaires bien distincts : la déclaration d’impôts sur le revenu et votre déclaration en tant qu’indépendant. N’oubliez donc pas de remplir toutes les pages de votre déclaration. Et ne quittez pas le site sans être passé à la page suivante, comme cela arrive parfois aux étourdis…

Première étape : 

Ecrivez votre nom, votre prénom et votre adresse postale dans l’encadré en haut à gauche.

Deuxième étape :

Inscrivez votre numéro Siret, la nature de vos revenus et le montant de vos recettes brutes sur la première page. Si vous avez un doute, vous pouvez vous rendre sur le site de l’Urssaf pour vérifier vos informations (rubrique Mes attestations) et vos déclarations de revenus.

Troisième étape : 

Sur la deuxième page, vous devez indiquer si vous avez opté pour le prélèvement libératoire. C’est une décision que vous avez dû prendre lors de la création de votre statut de freelance si vous vous êtes lancé en 2019. Si oui, cochez la case “Micro-Entrepreneur (auto-entrepreneur) ayant opté pour le versement libératoire de l’impôt sur le revenu”. Si non, cochez la case “Revenus industriels et commerciaux professionnels” si vous vendez des produits ou des prestations commerciales / artisanales. Cochez la case “Revenus non commerciaux professionnels” si vous exercez une activité libérale.

Quatrième étape :

Si vous avez opté pour le prélèvement libératoire, vous devez ensuite détailler l’ensemble des revenus que vous avez déclaré selon leur nature : BIC (bénéfice industriel et commercial) ou BNC (bénéfices non commerciaux). 

Cinquième étape : 

Cette étape concerne les freelance qui ont perçu des BIC (bénéfice industriel et commercial). Ils doivent indiquer le nombre de mois dans l’année pendant lesquels ils ont exercé leur activité (si c’est la première année où ils débutent). Ensuite, il faut indiquer ses revenus devant la catégorie correspondante (vente de marchandises et assimilées) ou prestations de services et locations meublés).

Sixième étape :

Cette étape concerne cette fois-ci les freelance qui ont perçu des BNC (bénéfices non commerciaux). Même chose : il faut indiquer le nombre de mois dans l’année pendant lesquels ils ont exercé leur activité. Le freelance doit ensuite indiquer le montant de ses revenus exonérés en tant que frais professionnels, puis le montant de ses revenus imposables, par déduction.

Septième étape :

Il s’agit de la dernière partie de votre déclaration d’indépendant. C’est ici que vous devez indiquer si vous avez droit à des aides ou à d’autres réductions d’impôts. Si ce n’est pas le cas, marquez simplement “1” dans la case “Nombre d’exploitations”.

 

Bravo, vous avez réussi à remplir votre déclaration d’impôts en tant que freelance ! Ce n’était pas si dur, non ?

 

A lire : bien préparer sa rentrée pour un freelance

Tags : , , , , ,

Classés dans :

Laisser un commentaire