Freelance : pourquoi et comment se spécialiser ?

7 novembre 2019

Vous le savez probablement, le marché des freelances est en pleine expansion. Le nombre de micro-entrepreneurs et d’indépendants ne cesse de croître, répondant à un désir d’autonomie présent chez de nombreux travailleurs. D’ailleurs, il suffit de jeter un coup d’oeil sur la croissance du nombre de freelance sur les dernières années pour en avoir le tournis. La spécialisation est-elle la vraie réponse à ce problème ? Et d’ailleurs, comment se spécialiser ?

Diversification VS spécialisation freelance, le débat

Se diversifier ou se spécialiser, voici le point épineux auquel se trouve confronté tout freelance à un moment donné dans sa carrière. Pour trouver une réponse à ce dilemme, il convient de connaître les avantages et les inconvénients de chaque alternative.

L’intérêt de se diversifier :

  • Vous touchez un public plus large et décrochez plus de missions
  • Vous vous construisez un important réseau
  • Et vous devenez “touche-à-tout” avec un peu d’expérience dans de nombreux domaines

Mais…

  • Le risque est grand de se disperser : vous aurez besoin d’une solide organisation.
  • Vous serez confronté à une importante concurrence.

Il est normal de vouloir “être sur tous les fronts lorsqu’on débute. Toutefois, se spécialiser semble bien plus avantageux pour le freelance expérimenté. Voici toutes les bonnes raisons de se concentrer sur une spécialisation :

  • Se démarquer

Réfléchissez à vos habitudes de consommation. Si vous recherchez un objet bien précis, allez-vous plus faire confiance à une boutique spécialisée ou à un magasin généraliste ? La réponse est évidente et c’est la même pour les entreprises. Un professionnel préfère se tourner vers un freelance expert qui connaît son sujet sur le bout des doigts. Se spécialiser vous aidera donc à vous extraire de la foule de vos concurrents sans effort.

  • Afficher des tarifs plus élevés

Plus on est expert dans un domaine et plus des tarifs élevés sont justifiés. Le fait de proposer un service rare et de disposer de compétences très spéciales représente la garantie de pouvoir augmenter ses prix.

  • Avoir une communication plus cohérente

En se spécialisant, votre communication gagnera en clarté et en simplicité. Vous pourrez concentrer tous vos efforts sur un seul et même tableau, sans se disperser. Votre e-réputation gagnera en cohérence et votre recherche de prospects sera beaucoup plus rapide.

  • Gagner plus facilement en expérience

Se spécialiser vous permettra rapidement d’acquérir un savoir très pointu dans un secteur en particulier. Il est aussi beaucoup plus facile de savoir quelle formation suivre et sur quels axes évoluer.

Comment choisir sa spécialisation ?

Pour choisir sa spécialisation, il faut bien sûr partir de ses expériences et connaissances. Si vous n’êtes pas passionné par un sujet, rien ne sert d’y consacrer l’essentiel de votre temps. Vous pouvez aussi piocher parmi ces critères :

  • Un secteur géographique (l’hyper-localisation peut répondre à un réel besoin)
  • La taille d’une entreprise (se spécialiser dans le partenariat avec les TPE par exemple)
  • Une problématique précise (créer une appli mobile en dix jours, rédiger un livre blanc…)
  • Une thématique (si vous êtes rédacteur, vous pouvez vous spécialiser dans l’économie ; photographe, dans l’univers de la cuisine ; coach, dans la formation de web-marketeurs ; etc.)
  • Un marché, vous avez travaillé plus particulièrement sur le marché du food ou de l’automobile.
  • Une expertise, vous maîtrisez l’analyse de la data ou vous savez accompagner les entreprises sur leurs croissances.

Pensez à la valeur ajoutée que vous pouvez apporter à votre clientèle. Cela doit devenir votre élément de différenciation, celui pour lequel vous serez recherché et pour lequel votre expertise sera reconnue. Bien sûr, tentez de trouver une spécialisation à forte valeur… Le but est tout de même de trouver des clients et d’être reconnu dans cette spécialisation!

Comment s’imposer en tant que spécialiste freelance ?

Une fois que vous avez trouvé votre spécialisation, il vous faudra vous imposer peu à peu sur le marché que vous visez. Votre carnet d’adresses mettra plus de temps à se remplir que si vous étiez généraliste, mais vos contacts seront plus fidèles sur le long terme. Tentez de démarcher le plus possible de professionnels dans votre coeur de cible, puis laissez fonctionner le pouvoir du réseau. L’idéal est de ne presque plus avoir à effectuer de prospection au bout de quelque temps et de laisser vos clients venir à vous via votre site internet et via le bouche-à-oreille. 

Et si ça ne fonctionne pas ?

Soyez patient et prenez le temps d’attendre des résultats, qui ne viendront peut-être pas immédiatement. Toutefois, si vous n’intéressez pas les clients au bout de quelques mois, il vous faudra peut-être remettre en cause votre spécialisation. Est-elle trop pointue ? Dépassée ? Trop en avance sur son temps ? Avez-vous un site internet et des réseaux sociaux efficaces et bien mis en avant ? Votre campagne de prospection a-t-elle porté ses fruits ? C’est en vous posant ces questions que vous pourrez identifier ce qui n’a pas marché et vous recentrer sur l’essentiel.

Maintenant à vous d’identifier vos forces et vos faiblesses pour trouver la spécialisation qui vous correspond le mieux.

Tags : , , , , , , , ,

Classés dans :

Laisser un commentaire