Travailler ses présentations pour convaincre

30 janvier 2020

Travailler ses présentations font bien souvent partie intégrale du travail des freelance. Apporter des conseils à l’entreprise, cojober, dévoiler le travail réalisé ou convaincre le client de vous faire confiance : les raisons de devoir réaliser une présentation à l’oral sont nombreuses. Comment réussir cette tâche qui peut sembler insurmontable pour un freelance?

10 conseils pour travailler ses présentations

1. S’appuyer sur une documentation solide

Tout d’abord, il est hors de question de se lancer dans une présentation à l’aveugle. Pour avoir l’air fiable et sérieux aux yeux de votre client, vous devez impérativement connaître votre sujet sur le bout des doigts. Prenez donc le temps de réunir tous les documents dont vous avez besoin et gardez-les sous la main pour appuyer vos propos (annexes).

2. Se détacher du Power Point

Le fameux Power Point est idéal pour illustrer votre discours et structurer vos propos. Attention toutefois à ne pas tout miser sur ce document ! On a tous déjà assisté à une présentation où tout le monde a les yeux rivés sur les slides qui défilent… Votre Power Point doit être un support de votre présentation orale, et non son objet principal. Pensez à ne mettre que les éléments clés et à développer à l’oral.

3. Utiliser des visuels et des vidéos

Il est déconseillé de surcharger ses slides en y mettant trop de texte. Utilisez uniquement des mots-clés et des phrases courtes pour ne pas monopoliser l’attention de votre auditoire. Votre client doit vous écouter, pas passer une heure à lire des textes. Pour illustrer vos slides, les images, photographies et vidéos sont vos meilleures alliées. Elles animeront un Power Slide un peu trop terne.

4. Donner des exemples concrets

Que ce soit pour une étude de cas ou une démonstration, expliquez concrètement à votre client ce que vous proposez de faire. Si vous êtes consultant, c’est le meilleur moyen de montrer à votre auditoire qu’il a toutes les bonnes raisons de vous écouter et de vous faire confiance. Si vous êtes graphiste, rédacteur ou développeur, vous pourrez donner une idée à votre client du travail que vous allez lui rendre. La mission est déjà finie ? C’est l’occasion de dévoiler toute la pertinence de votre intervention.

5. Être sûr de vous

Ayez confiance en vous ! Être bon dans son domaine ne suffit pas lorsqu’on est freelance. Il faut aussi savoir se montrer sous son meilleur jour à ses clients et défendre son travail et ses valeurs. Si vous êtes stressé avant votre présentation orale, prenez le temps de vous relaxer et de respirer profondément. Vous apparaîtrez ainsi comme la personne souriante, compétente et solide que vous êtes. Gérer son stress.

6. Créer un contact visuel

Le contact visuel est primordial dans la plupart des interactions humaines. Retenez bien cela lorsque vous vous adressez à vos clients. Vous n’êtes pas au téléphone : regardez votre auditoire ! Cela vous permettra de mieux analyser leurs réactions et d’établir un vrai lien. C’est aussi le cas si vous faites une présentation par visio conférence : l’écran ne vous dispense pas de regarder votre client dans les yeux.

7. Laisser votre client s’exprimer

On a souvent tendance à réciter sa présentation tout d’un trait, sans s’arrêter, de peur d’être coupé dans son élan. Effectivement, si vous êtes interrompu à tout bout de champ, vous n’aurez pas l’occasion de faire une présentation cohérente et complète. Laissez tout de même à votre client la possibilité d’intervenir pour demander des précisions par exemple. Cela permet de clarifier immédiatement certaines incompréhensions.

8. Répétez votre présentation

Cela peut paraître très scolaire, mais il est utile de répéter sa présentation avant. Ainsi, vous pourrez peaufiner votre présentation et repérer les incohérences et les problèmes de structure. De plus, certaines choses dites à l’écrit ne sont pas aussi convaincantes à l’oral. Répéter est une bonne manière de perfectionner sa présentation, même seulement une heure avant l’heure du rendez-vous.

9. Ne faites pas trop long

Rien de pire que les présentations qui s’éternisent… Identifiez un ou deux messages principaux et mettez l’accent dessus. Il ne faut pas perdre son client avec une présentation interminable. Limitez-vous à un nombre de slides (variable selon l’envergure du projet sur lequel vous travaillez) et tenez-vous-y.

10. Utiliser les bons outils pour travailler ses présentations

Pas à l’aise avec le sacro-saint Power-Point ?  Il y a de nombreuses alternatives au logiciel le plus connu de présentations orales.

 Essayez :

Un des concurrents les plus connus de Power Point. Prezi est très pratique pour présenter des slides à votre auditoire car il permet de zoomer et dézoomer sur certains éléments. 

 

Google a son propre Power Point : Slides, qui peut être synchronisé avec Documents et Sheets. Plusieurs collaborateurs peuvent travailler en même temps sur l’outil.

 

SlideDog est intéressant pour les présentations à distance. En effet, les participants peuvent interagir directement avec vous en envoyant des questions via leur smartphone. 

 

Canva n’est pas utile que pour créer des montages photos. Il propose également une large gamme de modèles de slides pour les présentations professionnelles. 

 

Enfin, Keynote est la solution proposée par la suite bureaucratique d’Apple. On apprécie les nombreuses possibilités de créations graphiques, mais un peu moins l’ergonomie de l’interface.

 

Maintenant à vous de jouer et de travailler ses présentations.

Tags : , , , ,

Classés dans :

Laisser un commentaire